Aventure-noma2

Du bout du monde au bout de la rue...6 mois de voyage maman/fiston

Mois : avril 2019

Etape 3 : HUE , ville du patrimoine mondial de l’UNESCO





HUE , ancienne capitale impériale

Hué, l’ancienne capitale impériale du Vietnam de 1802 à 1945 occupe une place importante dans l’histoire vietnamienne. Elle était le centre politique, culturel et religieux du pays pendant le XIXe siècle.

L’ensemble de monuments de Hué est classé patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1993.

Nous avons 2 jours seulement pour en voir qqs aspects . Pour plus de liberté et de souplesse on loue un scooter pour faire une visite assez variée de différents points d’intérêt :  un tombeau d’empereur , la cité impériale, une pagode …mais aussi une version plus contemporaine de cette ville avec la ruelle des graffitis et l’étrange parc nautique fantôme !

Après un phô pour le petit déj’ , on se relance dans la circulation des scooters

Puis voici la cité impériale et cité pourpre au coeur de Hué.

Par hasard , en suivant les « attractions » indiquées sur Mapsme , on s’est retrouvé dans une ruelle bordée d’un long mur tagué…et quelle belle surprise ! Voyez plutot…

…et pour finir un lieu incroyable, un parc aquatique abandonné ? Ce parc aquatique de Ho Thuy Tien, construit près du lac du même nom, a ouvert en 2004. Plusieurs millions de dollars ont été engloutis dans sa construction mais le succès n’a pas été au rendez-vous. Le parc a fait faillite quelques années plus tard et a été abandonné dans son jus. Ambiance étrange…, on grimpe dans la machoire du dragon , on va voir les toboggans envahis par la mousse, ….et on va même rechercher un géocache placé près d’anciens vestiaires .

Juste avant la nuit nous allons voir la Pagode de la dame céleste…

rbsh

Notre passage à Hué sera aussi marqué par de belles rencontres :

  • avec 2 familles de voyageurs  : la famille de Florèle et Clément et leur 3 enfants rencontrés lors d’une grosse averse dans un petit bouiboui où nous nous sommes abrités pour manger un bout et les « loulous » ( Laurène et christophe et leurs enfants Louis et Diane) qu’on retrouvera pour boire un verre….Ca fait du bien de rencontrer et partager avec des voyageurs au long cours qui vivent les mêmes choses que nous…et Noé, qui était un peu tristoun ces temps ci car ses copains lui manquaient , est ravi !
  • avec An , notre hôte au greenhome  homestay , super sympa, ravie de parler avec nous, de donner des infos sur sa ville et surtout nous avons partagé le diner (fait par sa maman) avec nous. C’était excellent ! on a joué au Uno et discuté de la vie des jeunes vietnamiens. Merci Merci pour cette chouette soirée.

Etape 2 : HOI AN, ma ville « coup de coeur » au Vietnam…

Hoi An , la ville lumière…

Arrivée à Danang, grande ville en bord de mer…mais plus envie de grande ville, alors on file avec un petit bus local à Hoi An , jolie ville classée au Patrimoine mondiale de l’Unesco , pour ces vieilles maisons traditionnelles, ses temples et constructions d’influences diverses (japonaise, chinoise, et vietnamienne..).

Elle est aussi connue comme la ville des lanternes, et ça vaut vraiment le coup d’y passer minimum 1 nuit , pour se balader dans la vieille ville éclairée de milles lanternes le soir…. Nous on décide d’y passer 3 nuits pour se poser et prendre le temps…et ça commence par un plouf dans la piscine de l’hôtel pour se rafraichir et prévoir le programme des prochains jours.

On va passer 3 jours à sillonner la ville et ses environs à pied, à vélo (prêtés gracieusement par l’hôtel) et en mobylette !

Jour 1 : relax, baignade piscine et balade en vélo vers le night market

Jour 2 : location d’une mob’, pas rassurée au début ça fait un bail que j’ai plus roulé là-dessus, donc je m’entraine un peu avant d’embarquer Noé …mais après qqs minutes c’est le kiff total, j’adoooore…sentiment de liberté ! Bon après faut faire gaffe car ici y’a pas de règles sur la route, faut s’imposer pour passer…priorité à droite, clignotants , respect des feux/ stop…tout ça ça a l’air d’être en option !!!

Première étape du jour : Water coconut village sur l’ile de Cam Tanh !

C’est un petit village de pêcheurs et de gens qui exploitent les plantations de palmiers  d’eau . C’est aussi ici qu’on a pu faire du Basket Boat, ces fameux bateaux de pêche ronds au milieu de la mangrove de 7ha de cocotiers immergés ( quasiment unique au Vietnam même si on en trouve aussi dans le Delta du Mékong ).

Ce fut une drôle d’expérience…, dans un premier temps j’ai trouvé ça très sympa de naviguer tranquillement entre les palmiers, le long des maisons du village…c’était paisible…, puis tout à coup on a rejoint un bras de mer plus large où naviguaient déjà des 10aines de bateaux, mais surtout il y avait de la musique à fond qui sortaient d’énormes haut parleurs planqués dans les cocotiers ! On a même eu droit à un show d’un pêcheur….ça faisait un peu parc d’attraction…et pour moi ca a perdu de son charme…même si Noé a trouvé ça plutôt rigolo !

Après cette visite, on décide de passer l’aprem’ à la plage : An Bang beach.

Petit repas sous une paillote, palourdes au menu…puis baignade et transat pour moi et devoir, baignade et chateaux de sable pour Noé. L’eau est chaude.

Retour vers Hoi An en passant par le  petit village charmant Tra Que qui est renommé pour la culture biologique des légumes et herbes aromatiques réputées . C’est presque le lieu unique de la province où les agriculteurs pratiquent toujours les techniques de culture ancestrales, c’est-à-dire sans mécanisation, ni engrais chimiques.

Le soir on retourne profiter des belles lumières de la ville et on fait un voeu en posant une petite lanterne sur le lac avant d’aller manger dans un petit resto . On y rencontre un couple de québécois très sympa , on discute voyage…

Jour 3 : On se lève tôt pour faire un tour de la vieille ville en scooter, avant l’arrivée de la masse de touristes. C’est agréable car les rues sont tranquilles , maisons jaunes, temples et pont japonais sont déserts, la lumière est belle et il ne fait pas encore trop chaud.

En fin d’après midi, on reprend les vélos pour aller voir le village des potiers , tout près d’Hoi An…, moments très chouettes, on voit travailler les potiers, on nous invite à essayer le tour….pas évident…et pour finir Noé fait une partie de foot avec des enfants du village devant le temple.

Nouvelle-Zélande

la carte
le drapeau

La Nouvelle-Zélande (en anglais : New Zealand ; en māori : Aotearoa) est un pays situé au sud de l’océan Pacifique, à environ 2 000 km de l’Australie. Le pays est très isolé géographiquement.

C’est un groupe de deux îles complètement à l’autre bout de la Planète par rapport à l’Europe ; il y a environ 12 heures de décalage horaire. Sa capitale est Welligton mais sa plus grande ville est Auckland.

La Nouvelle-Zélande est un pays très développé et prospère.

Histoire

Les premiers Hommes arrivent sur les îles vraisemblablement entre les XIème et XIVème siècle. Ces hommes sont des Polynésiens qui sont arrivés par bateau. Ce sont eux qui vont peupler les îles et fonder la culture maori qui persiste toujours aujourd’hui.

Les premiers explorateurs européenss sont néerlandais. Ils arrivent en 1642. Plusieurs membres de l’équipage sont tués par les Maoris. Aucun explorateur européen ne foulera le sol néo-zélandais jusqu’à l’expédition de James Cook, navigateur britannique, en 1768-1771. Entre la fin du XVIIIème siècle et le début du XIXème siècle, de nombreux explorateurs britanniques, français et italiens visitent les îles­

Géographie

le est constituée de deux grandes îles : l’île du Nord et l’île du Sud.

  • L’île du Nord, c’est la plus petite des deux mais c’est là que vit la majorité de la population. La plus grande ville est Aucland (1,5 million d’habitants) au nord et la capitale est Welligton (au sud).
  • L’île du Sud, c’est la plus grande et la moins peuplée. Comme on est dans l’hémisphère Sud, le climat y est plus froid que celui de l’île du Nord.
  • La Nouvelle-Zélande est divisée en 12 régions.

Régions de Nouvelle-Zélande (celles où on a été en gras) :
  1 – Northland    2 –Auckland
  3 – Waikato      4 – Bay of Plenty
  5 – Gisborne     6 – Hawke’s Bay
  7 – Taranakii     8 – Manawatu-Wanganui
  9 – Welligton
10 – Tasman        11 – Nelson
12 –Malborough 13 – West Coast
14 – Canterbury   15 – Otago
16 – Southland

Les All-Blacks

Ici le rugby est le sport roi. L’équipe nationale s’appelle les All-Blacks, c’est une équipe très célèbre car toujours très forte. Les All-Blacks dansent en début de match le haka, une danse de guerre maori, pour impressionner l’adversaire.

Nouvelle-Zélande
(en) New-Zealand
(mi) Aotearoa
 
Drapeau de la Nouvelle-Zelande.svg Coat of arms of New Zealand.svg
Drapeau Blason
Géographie
Capitale Wellington
Plus grande ville Auckland
Superficie 268 680 km2
Pays frontaliers aucun
Fuseau horaire UTC +12 (+13 en été)
                              MONNAIE
  dollars néo-zélandais
Population
Population 4 331 600 habitants
Rang Classé 120
Densité 15 habitants/km2
Gentilé néo-zélandais, néo-zélandaise
Langue(s) parlée(s) anglais, maori

Etape 1 : HO CHI MINH , mégapole trépidante et bruyante

Etape 1 : HO CHI MINH

Après un vol Auckland – Sydney (3h) puis une longue escale dans l’aéroport de Sydney (7h) , on reprend un avion pour Ho chi minh au Vietnam. Lors de ce vol, le pilote nous annonce à un moment que nous allons faire un petit détour pour éviter une tempête…on a donc juste senti quelques turbulences mais on a pu voir par le hublot d’énormes éclairs au loin…on était bien content de ne pas être au coeur de l’orage !

Arrivés de nuit , à l’aéroport on retire de l’argent vietnamien : les dongs…on est millionnaire (1 euro = environ 25000 dongs), puis on achète une carte sim locale et on prend un taxi pour rejoindre notre  »hôtel »…en fait on est au 8e étage d’un immeuble dans un appartement où 3 chambres sont louée à des touristes. C’est très sommaire, mais il y a la clim et c’est propre, pour une nuit ça fera l’affaire !

Le lendemain , après un petit dèj’ local composé d’une soupe avec des nouilles blanches, du poulet et des légumes (très bonne et parfumée), on va réserver notre bus de nuit puis visiter la ville .

Après la Nouvelle-Zélande , ça fait un peu un choc de se retrouver dans cette ville bruyante, vivante , grouillante de monde, pétaradante de milliers de mobylettes …il me faudra 2/3 jours pour m’y faire.

 

Le hasard nous mène vers le musée de la guerre. Ca m’intéresse d’y aller pour essayer de connaitre un peu mieux cette partie de l’histoire du Vietnam . J’ai lu que certaines salles du musée présentent des images/photos un peu dures pour de jeunes enfants, je propose donc à Noé de rester dans la cour où se trouvent avions, hélicos de l’armée pendant que je visite les salles de photos de guerre et celle sur les effets de l’agent « orange » utilisé par les américains lors de la guerre du Vietnam.

Conclusion : même si ce musée a un parti pris anti-américain , il est sûr que des horreurs ont été commises d’un côté comme de l’autre…certaines photos sont dures …et je ressens  un sentiment de tristesse en voyant ce que des hommes sont capables de faire subir à d’autres hommes …

Heureusement il y a aussi des images et des paroles pour parler de la paix dans le monde, de la paix entre les peuples.

 

 

Ensuite on se balade dans la vieille ville avec quelques batiments qui datent de l’époque de la colonisation française ( où Ho Chi Minh s’appelait encore Saigon) : l’église , la vieille poste…et pour finir , on va boire un verre (un peu cher!!) dans le bar au 51e étage de la Bitexco financial tower…belle vue !

Et première expérience de bus de nuit du voyage : Ho chi Minh / Hoi An… 18h de bus . Départ 19h30 / arrivée vers 13h30. Bus couchette , assez confortable, il faut se déchausser en entrant dans le bus , on nous donne aussi une bouteille d’eau , il y a des couvertures et même le wifi dans le bus ! La classe !

9è étape : région de TARANAKI

La région de TARANAKI

Après avoir quitté Wellington avec notre « grisette », notre nouvelle voiture de location, on roule qqs heures pour atteindre la petite ville de Whanganui (sur la côte ouest de l’ile du nord).

On se pose dans notre sympathique « backpacker » puis on va faire un tour sur la plage de sable noir au coucher du soleil.

Le lendemain, malgré un temps très humide , on fait un petit tour dans la ville de Wanghanui : on va voir l’étrange et vieil ascenseur au coeur de la colline ! on y accede par un long tunnel tout blanc , puis on rentre dans cet ascenseur en bois qui , en grincant nous monte lentement vers le sommet de la colline où se dresse une tour  (mémorial pour les soldats).

Puis on fait la route vers le Taranaki (un beau volcan …completement caché par les nuages aujourd’hui !) et on arrive à Strattford sous une pluie battante. Par chance on trouve un airbnb en dernière minute et on passe une fin d’aprem’ très cool…devoirs, carnet de voyage, blog et jeu de société avec la proprio du airbnb !

Rando au Phantams Peak

Le lendemain le soleil est de retour et on décide d’aller faire une rando du côté du volcan. Sur les bons conseils de notre hôte, nous allons essayer de gravir le Phantams peak ( petit sommet à côté du Taranaki ) 1990m , il y a un petit refuge au sommet et il donne une belle vue sur le sommet du Taranaki.

Très chouette rando ! 1000m de dénivelé …3h30 …on démarre dans la forêt , puis on débouche dans un paysage de petits buissons  et on finit par une montée raide dans les pierriers gris (les flancs du volcans)…un pas en avant et glissade en arrière, éprouvant ! Mais à l’arrivée, alors que le soleil jouait à cache-cache derrière les nuages , il apparait et nous permet d’apercevoir quelques instants le sommet du Taranaki 600m plus haut…super !

 

Petite pause au refuge (bien occupé par 12 étudiants NZ) et on redescend …

Un jour je reviendrai pour monter au Taranaki !

8è étape : Wellington , capitale de la Nouvelle-Zélande

Bienvenue sur l’ile du nord…



Après avoir rendu notre « floconette » , surnom de notre petite voiture blanche, on embarque sur le ferry à Picton (Bluebridge compagnie, plus petit ferry , le moins cher).

Traversée très belle , on passe dans des fjords , y’a du soleil et on a rencontré une famille de voyageurs (du groupe FB « les familles en voyage « ) très sympas avec qui on papote une bonne partie de la traversée. Ils ont 2 garçons dont un qui a l’age de Noé, ils passent aussi un bon moment ensemble.

Le lendemain , on va se promener dans la ville . Le centre n’a pas d’intérêt particulier, il y a de grands immeubles, des magasins, des bars et cafés…Le bord de mer , le long du port derrière le musée Te Papa peut être une balade sympa. Par contre le reste de la ville s’étend sur les collines environnantes, entre les différents bras de mer …c’est assez vert et ça doit être une ville agréable à vivre.

On passe tout l’après-midi dans le beau musée (gratuit!!!) de Te papa.

Il s’étend sur plusieurs étages, on commence par le dernier (qui donne accès à une terrasse avec une belle vue sur le port) qui expose des tableaux et oeuvres d’art contemporain .

Le 3è consacré à l’histoire de l’ile et à la culture maorie. C’est très interessant pour comprendre comment la NZ s’est peuplée (d’abord les maoris arrivés des autres iles du Pacifique au 13es , puis l’arrivée par vagues successives des européens ( anglais, écossais)…et comment suite au traité de Waitangi les peuples maoris et européens d’origine ont pu vivre en bonne harmonie ( les « colons  » européens garantissant la reconnaissance et le maintien de la culture maorie et le respect de leurs propriétés et les maoris reconnaissant la souveraineté de la reine). Ce qui fait de la Nouvelle -zélande un pays multi-culturel ,multi-ethnique construit à partir de vagues d’immigration successives ( la plus récente étant l’arrivée des chinois)…qui a parmi ses valeurs de base cette tolérance et ouverture aux autres cultures. Ce qui explique la sidération, puis la tristesse qui a touché ce petit pays lors de la tuerie terroriste de Christchurch.

Nous avons passé assez rapidement au 2e étage consacré à la participation des soldats maorie à la 1ère guerre mondiale…, on suit un parcours retraçant la vie de différents personnages ayant participés à cette guerre et représentés à chaque fois par une sculpture géante hyper réaliste…c’est très bien fait (fait par Peter Jackson , réalisateur du Seigneur des anneaux) et assez émouvant.

Plus le temps pour le jardin et le 1er étage…


Le lendemain on quitte Wellington, en faisant un petit détour par le mont Victoria qui offre une très belle vue sur l’ensemble de la ville. On fait un géocaching dans le parc (et on trouve une géocache !) et on cherche également une zone de tournage du Seigneur des anneaux …

© 2019 Aventure-noma2

Theme by Anders NorenUp ↑